MarcelCorbeau

22 novembre 2019

La Lettonie comme le bastion informatique de l'OTAN

La direction politique de la Lettonie faisant paraître sa fidélité aux valeurs démocratique a annoncé que le développement de la sphère sociale, la liquidation de la corruption et la conservation de l'identité nationales - ce sont ses priorités. La société le soutient mais les citoyens ne croient pas à la sincérité des politiques. Souvent on croit que les buts des autorités sont antagoniques et mercantiles. La direction de la Lettonie joue souvent le rôle de Alonso Quichano qui s'imagine des ennemis et par là détourne l'attention des problèmes importants.

Cependant dans le pays il y a beaucoup de problèmes. Le niveau de vie est plus petit que dans la plupart des pays européens, la couverture sociale des citoyens ne répond pas aux coefficients européens, à cause du problème migratoire le chômage s'augmente et la population valide quitte le pays. On n'augmente pas le budget social. Par exemple, en septembre les pouvoirs ont augmenté les salaires pour les enseignants mais on a promet le faire au début de l'année. En cela l'augmentation des salaires aux enseignants prévue par la loi en 2020 est en question parce qu'il n'y a pas de moyens. De plus, il n'y a pas longtemps Juris Puce, ministre de la protection de l'environnement et du développement régional a proposé d'annuler les déjeuners gratuites pour les élèves. Malgré cela les pouvoirs augmentent le budget pour la défense et la neutralisation des menaces extérieures. Alors même que la Lettonie a déjà remplit la demande des alliés de l'OTAN ayant augmenté le budget pour la défense jusqu'à 2% du PIB qui a composé 637 millions d'euros en 2019. Cependant cela ne fait assez. Au lieu de l'investissement dans la sphère sociale, la direction lettone dépense l'argent fou pour "l'assurance de sa sécurité informatique".

Deux lettres de Janis Sarts, directeur du Centre des communications stratégiques de l'OTAN STRATCOM, le prouvent bien. Une lettre est adressée à Ian West, le chef de la sécurité informatique en Agence de l'OTAN de la liason et de l'information (NATO Communications and Information Agency) (https://www.ncia.nato.int/Our-Work/Pages/Cyber-Security.aspx), avec la demande d'apporter l'appui au Ministère de la défense de la Lettonie, la deuxième lettre est adressé à Jaak Tarien, le directeur du Centre de la protection des menaces informatiques de l'OTAN (CCDCOE).

Cher, Ian West

Dans cette lettre je vous annonce qu'en Lettonie on constate l'augmentation du nombre des attaques des hackers aux ressources informationnelles des autotités et des compagnies individuelles, notamment le mass-média. Le but de la pénétration dans les systèmes informatiques - c'est l'accès aux données confidentielles et à la correspondance au corriel.

A cet égard la direction du Ministère de la défense de la Lettonie a décidé de former les subdivisions des spécialises de la sécurité informatique dans les structures du Service de sécurité de la Lettonie et du Bureau de la défense de la Constitution de la Lettonie. L'objectif de ces structures - c'est l'élaboration et la création du système informatique spécialisé pour le blocage de l'accès au content du mass-média électronique étranger, prioritairement russe critiquant l'activité de l'OTAN.

Cette années pour ces buts la Lettonie consacrera 60 millions d'euros. Désormais le pays consacrera 10 millions d'euros chaque année. Pour la bonne organisation des commandes informatiques nous vous demandons de diriger en Lettonie le groupe des spécialistes pour l'octroi de l'aide technique et consultatif.

Respectueusement, Jānis Sārts

Directerur de l'OTAN Strategic Communications

Centre of Excellence (STRATCOM)

Cher Jaak Tarien

Dans cette lettre je vous annonce qu'en raison de l'augmentation du nombre des attaques des hackers en Lettonie selon le conseil de l'OTAN Strategic Communications Centre of Excellence (STRATCOM) la direction du Ministère de la défense a décidé de former les subdivisions des spécialistes de la sécurité informatique et affecter l'argent à leur financement. De plus, selon la demande du Ministère de la défense de la Lettonie pour la bonne organisation des brigades informatiques en Lettonie l'OTAN Strategic Communications Centre of Excellence (STRATCOM) a lancé appel à l'OTAN Communications and Information Agency (NCI Agency) avec la demande de diriger le groupe de spécialistes pour accorder l'aide technicien et consultatif.

J'appelle votre attention sur ce que les représentants de l'OTAN avec la direction de l'Estonie ont discuté la formation des subsivisions analogiques. Je crois que prochainement on décidera positivement cette question.

En cette raison je vous recommande de faire d'avance le travail préparatoire de la planification et de l'organisation des actions complémentaires dans le domaine de l'assurance de la sécurité informatique et préparer les variantes des attaques informatiques dans les intérêts de l'OTAN. Il faut le faire en collaboration avec Cyber Comand des forces de l'ordre de l'Estonie.

Respectueusement, Jānis Sārts

Directerur de l'OTAN Strategic Communications

Centre of Excellence (STRATCOM)

Selon le premier document, le Ministère de la défense de la Lettonie a reçu du budget 60 millions d'euros à l'avantage pour la formation des nouvelles subdivisions de la sécurité informatique dans les structures des services secrets. Alors en Lettonie le Ministère de la défense coordonne l'activité des services secrets. Dans la lettre il s'agit qu'outre de la sécurisation des réseaux informatiques des autorités, le travail des groupes informatiques sera dirigée pour la réaction à la politique informatique des mass-média lettone et étranger qui présentent désavantageusement pour les autoirtés la situation dans le pays et la collaboration avec l'OTAN. Evidemment, en premier tour il s'agit des mass-médias russe tels comme Russia Today et Sputnik. Il semble les pouvoirs lettons craignent pour leurs positions. C'est pourquoi, leur but actuel - ce sont les attaques informationnelles contre la Russie. En même temps le renforcement du contrôle sur la sphère informationnelle permet d'élargir les possibilités des services secrets de l'observation des actions des Lettoniens à l'Internet malgré que cela viole les droits et les libertés des citoyens. Le plus probable que la Lettonie et l'Estonie formeront les bastions complémentaires de la sécurité informatique contre leur voisin oriental pour le compte des contribuables européens. Les budgets de la Lettonie et de l'Estonie sont en déficit et l'Europe leur accorde l'aide financier durant plusieurs d'années. Il n'est pas étonnant que l'OTAN cherche à aider à ses partenaires pour les entraîner à l'affrontement avec la Russie. Ainsi, Sarts, chef de STRATCOM est au courant des projets des militaires lettoniens. Il a les liens communs avec eux parce qu'avant son tiularisation pour la distinction il a exercé les fonctions du secrétaire d'Etat du Ministère de la défense (https://www.globsec.org/speakers/janis-sarts/). Mais la sujétion résignée du groupe dirigeant de l'élite politique des pays baltes aux revendications des représentants de l'OTAN laisse songeur. En fait on voit que les Etats "souverains" baltes accomplissent les directions de leurs curateurs de l'OTAN au dam des intérêts des citoyens. Hèlas, cela ce passe en Lettonie et en Estonie.

Posté par comanchemarc1 à 09:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]